menuclose

ACTUALITÉS

ACTUALITÉS
L'EUR/CHF pourrait rester au-dessus de 1,05, selon UBS

L'EUR/CHF pourrait rester au-dessus de 1,05, selon UBS

09 February 2022

Le taux de change du CHF a été plus faible récemment et cela pourrait signifier que le CHF/EUR pourrait rester au-dessus de 1,05 pendant plus longtemps, selon UBS Global Wealth Management.

Au-dessus de 1,05
    Le taux de change du franc suisse a glissé récemment et cela pourrait signifier que le niveau au-dessus de 1,05 de l'EUR/CHF est là pour rester, car cette paire se rapproche du point 1,06 - dit UBS Global Wealth Management. La grande banque suisse prévoit un changement de tendance du taux de change du CHF. Selon ses experts, le taux de change EUR/CHF pourrait rester au-dessus de 1,05 pendant les mois à venir. Vendredi dernier, la monnaie de la zone euro a atteint près de 1,15, son plus haut niveau depuis novembre, ce qui a fait remonter le taux de change EUR/CHF vers 1,06. La principale raison en est le sentiment sur les marchés que les périodes de taux d'intérêt négatifs en Europe touchent à leur fin. La semaine dernière, la présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, a déclaré que les perspectives d'inflation de la BCE étaient de plus en plus incertaines et qu'il y avait des risques, ce qui a amené certains économistes à revoir leurs prévisions en faveur d'une éventuelle hausse des taux d'intérêt à la fin de 2022.

Relâcher la pression
    Les perspectives de hausse des taux d'intérêt peuvent changer car il est encore tôt, mais la simple possibilité que d'ici la fin de l'année, la BCE abandonne le taux négatif de 0,5 % en faveur de taux positifs a fait parler le marché. La pression à la baisse sur le taux de change EUR/CHF s'est donc relâchée. Cette pression et l'appréciation du taux de change CHF sont souvent un problème pour la Banque Nationale Suisse. Les économistes d'UBS sont devenus plus confiants en ce qui concerne les perspectives de l'EUR/CHF cette année. "Le cercle des faucons continue de s'élargir, la BoE et la BCE rejoignant la Fed et commençant à se diriger vers la sortie de leur politique monétaire extraordinairement facile", a déclaré Valentin Marinov, responsable de la stratégie de change chez Crédit Agricole CIB. L'évolution lente des prévisions de la politique de la BCE après une nouvelle évaluation possible du risque d'inflation a été suivie d'une série de données sur la zone euro. L'inflation a légèrement augmenté, passant de 5 % en janvier à 5,1 %, contrairement aux prévisions de nombreux professionnels qui tablaient sur un taux de 4,4 %.

Aucun signe de changement de politique
    La BCE pourrait être sur le point de changer d'avis sur sa politique d'ici la fin de l'année, mais son homologue, la BNS, ne montre aucun signe d'un éventuel changement de taux d'intérêt. "La force du franc suisse a protégé la Suisse des taux d'inflation élevés des autres pays du G10. La BNS reste néanmoins active sur le marché des changes afin d'éviter un renforcement trop important du CHF", indique le service économique d'UBS. Le niveau d'inflation en Suisse n'est pas aussi élevé que dans la zone euro ou aux États-Unis.

www.exchangemarket.ch
www.exchangemarket.ch