menuclose

ACTUALITÉS

ACTUALITÉS
Les tensions sino-américaines influencent le taux de change Euro Franc

Les tensions sino-américaines influencent le taux de change Euro Franc

09 August 2019

La guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis a été rallumée et, à mesure que les tensions grandissent, le marché des devises est également influencé. Les investisseurs se tournent vers les monnaies refuges, telles que le CHF ou le JPY, et les décideurs politiques suisses sont sous la pression d'agir pour mettre fin à la surévaluation de leurs monnaies.

Les tensions se déplacent vers le marché des devises

Les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine durent depuis plusieurs mois, les deux pays imposant des droits de douane sur les produits importés. La guerre commerciale a récemment repris de plus belle et s'est en outre déplacée vers un autre segment: le marché des devises. Cette semaine, le Trésor américain a décidé d’appeler la Chine «manipulateur de la monnaie», la Banque populaire de Chine laissant le taux de change renminbi / dollar américain s’affaiblir considérablement.

Les actifs de valeur refuge sont sur la liste

En conséquence, les actifs en sécurité ont atteint de nouveaux sommets. Les actifs couramment considérés comme valeurs refuges sont l’or, le franc suisse et le yen japonais. Les prix de l’or ont bondi de 14% depuis le début de l’année. Le yen détient à ce jour le titre de la devise la plus performante cette année, et il s'est encore apprécié à la hausse par rapport au dollar américain - de 3%, le dollar américain est tombé à 105,90 ¥ lundi. Les investisseurs sont également enclins à acheter des francs suisses ces jours-ci, dont le taux de change par rapport à l'euro est le plus fort depuis plus de 2 ans. La décision de la Chine d’affaiblir sa monnaie a suscité des inquiétudes quant aux prévisions de l’économie mondiale, qui à leur tour font des valeurs refuges, y compris le CHF, l’investissement le plus attractif de nos jours. La forte demande de CHF et de JPY a conduit les analystes et les experts à s'interroger sur l'opportunité d'intervenir des banques centrales respectives, les monnaies refuges étant devenues trop fortes et surévaluées. Selon les experts, la demande d'actifs de valeur refuge va durer, car la guerre commerciale s'intensifie et l'inquiétude grandit pour l'économie mondiale.

La BNS va-t-elle réagir?

La Banque nationale suisse a déjà réagi au CHF trop fort et est intervenue sur le marché des devises. Sera-ce le cas maintenant? Peut-être est-ce déjà le cas, car certaines données des quinze derniers jours suggèrent que la BNS a vendu un montant de francs suisses pour empêcher son appréciation. Si cela se produisait vraiment, ce serait la première fois que la BNS a pris une telle décision en deux ans. Nous ne pouvons cependant pas en être certains, car la BNS ne commente pas ces informations et ne confirme pas l’intervention. La BNS n’a pas la seule option possible pour vendre son franc suisse, elle doit aussi abaisser ses taux pour affaiblir son taux de change. La BNS subit des pressions pour agir dans l'un ou l'autre sens, car une devise trop forte n'est pas bonne pour l'économie. On s'attend à ce que la BNS poursuive son intervention plutôt que de réduire davantage ses taux, car ils sont déjà négatifs avec des valeurs record.

Qu'en est-il des décideurs japonais?

L’économie japonaise a déjà été frappée par un JPY trop fort, mais jusqu’à présent ses décideurs n’ont rien fait. Ils restent très prudents quant à eux, car la Banque du Japon a toujours été qualifiée d’innovatrice et n’a pas peur des mouvements courageux, notamment de l’assouplissement quantitatif. Mais comme le yen était proche du niveau de 105 ¥ lundi, de nombreux experts prédisent que la BoJ devra éventuellement intervenir. La dernière intervention de la BoJ sur le marché des devises remonte à 2011. L'absence de décision de la BoJ est considérée comme assez étrange - tomber auparavant au niveau de ¥ 105 du taux de change USD / JPY obligerait la banque à agir. Mais peut-être que les décideurs attendent un point significatif comme 100 ¥.

Politiques des autres banques

En ce qui concerne les politiques des autres banques, la Réserve fédérale américaine a abaissé les taux d’intérêt en juillet et prévoit de nouvelles réductions. La coupe de juillet était la première en 11 ans. Alors que la Banque centrale européenne se demande toujours quoi faire, elle a toutefois laissé entendre que la réduction des taux pourrait être effective en septembre.

Si vous échangez encore de l'argent dans les banques ou dans Change Migros, consultez notre convertisseur devises pour trouver le meilleur taux de change pour chaque euro franc

ExchangeMarket.ch
ExchangeMarket.ch