menuclose

ACTUALITÉS

ACTUALITÉS
Les startups technologiques ont connus une année record dans la levée de fonds

Les startups technologiques ont connus une année record dans la levée de fonds

01 February 2019

Un rapport récemment publié sur la technologie - fintech, biotech, informatique et autres - des startups suisses a montré que l’année dernière en était un record en termes de financement reçu. Dans l'ensemble, ils ont reçu beaucoup plus d'argent que l'année précédente.

Grande année pour les startups

Swiss Venture Capital Report a montré que les start-up technologiques suisses ont connu une excellente année de financement en 2018. En règle générale, les start-ups ont collecté 1,24 milliard de francs suisses en 230 tours de financement. Il s’agit d’une augmentation de près de 32% par rapport à l’année précédente (plus de 199 millions de francs suisses). Les données ont été compilées par startupticker.ch et l'Association suisse du capital-investissement et du financement des entreprises (SECA).

La fintech intensifie le jeu

L’augmentation la plus importante du financement de l’année dernière a été enregistrée dans le secteur des TIC, en particulier dans son secteur des technologies financières. Les startups suisses dans ce domaine ont collecté en 2014 un montant total de 684 millions de CHF, soit 123,6% de plus que l'année précédente. Parmi les 20 premières phases de financement, pas moins de 10 appartiennent au secteur des TIC avec une société de technologie financière SEBA Crypto en tête du peloton. Spot deux et trois sont occupés par des startups du secteur des TIC, Nexthink et WayRay. Le secteur de la fintech et des TIC des startups en Suisse pouvait compter sur le soutien d'entreprises de renommée mondiale, telles que l’Index Venture ou GV, appartenant à l'alphabet, la société mère de Google. Grâce aux excellentes données de financement de 2018, le secteur des TIC, y compris la branche fintech, a remplacé les startups du secteur des sciences de la vie en tant que secteur le plus important de la CR suisse. En outre, le secteur des technologies médicales a progressé l’an dernier avec une augmentation de 41,9% du financement, passant de 86,6 millions de francs à 122,9 millions de francs. Dans le même temps, le secteur de la biotechnologie a connu des difficultés, son financement se chiffrant à 432,6 millions de francs, soit une baisse de 43%, ce qui met fin à quelques années de forte croissance de ces startups.

Les plus gros tours de financement en 2018

Les 20 cycles de financement les plus importants ne représentent que 56% du volume total des investissements de financement. Cela signifie que le financement des startups devient plus équilibré. L'année précédente, les 20 plus grandes phases de financement avaient atteint entre 73 et 82%. Pour la première fois, le classement est dirigé par des entreprises de TIC occupant trois premières places. En outre, la représentation des entreprises des TIC dans le top 20 est la plus grande jamais enregistrée, avec 10 de ces startups qui se sont classées dans le classement. Les cinq premières phases de financement en 2018 en Suisse ont été:

SEBA Crypto. Une startup de fintech basée à Zoug envisage de créer une crypto-banque avec une licence de cuisson. Le projet vise à connecter la banque traditionnelle au crypto monde. En un tour de financement, il a levé 100 millions de francs suisses.

Nexthink. Une start-up informatique qui veut lutter contre les perturbations de ses activités informatiques. Il développe un outil d'analyse en temps réel permettant de réduire le temps d'interruption moyen de 22 minutes dans les bureaux informatiques. Il a reçu 83 millions de francs suisses, provenant notamment de Commerzbank et de Glencore.

WayRay. Basée à Zurich, ce startup travaille sur des solutions holographiques pour le secteur automobile. Il a levé 77 millions de francs en un tour - Porsche était parmi les contributeurs.

Therachon. Une startup de biotechnologie basée à Bâle, qui développe des thérapies pour les maladies rares. Il a levé 60 millions de francs pour financer des recherches sur le traitement de l’achondroplasie. Pfizer Ventures était l’un des contributeurs.

CHRONEXT. Une startup de l’industrie horlogère de Zoug, qui travaille sur une plateforme de négoce de montres de luxe d’occasion et neuves. Il a reçu 34 millions de francs suisses en tour de table unique.

Source des données: https://www.startupticker.ch/uploads/File/VC%20Report%202019_web.pdf

ExchangeMarket est une société Fintech spécialisée dans le domaine de la conversion euro-franc suisse offrant les meilleurs taux de change en Suisse. Ou se concentre surtout sur les frontaliers et les PME. Pour comparer les taux de change actuels de CHF EUR, veuillez visiter notre convertisseur de devise Euro Franc.

ExchangeMarket.ch
ExchangeMarket.ch