menuclose

ACTUALITÉS

ACTUALITÉS
La Suisse face à une énorme pénurie de personnel

La Suisse face à une énorme pénurie de personnel

27 January 2020

Dans dix ans, la Suisse sera confrontée à une énorme pénurie de personnel - jusqu'à 700 000 par an. L'immigration, l'intensification des femmes pour travailler à plein temps et l'afflux de travailleurs transfrontaliers est la clé pour éviter cela.

Les prédictions du Head Gloom de la SBA

    Selon Valentin Vogt, chef de la direction de l’Association suisse des employeurs, la Suisse sera confrontée dans une décennie à une énorme pénurie de personnel - jusqu’à 700 000 travailleurs par an. Il a fait ces commentaires dans une interview pour le journal St Galler Tagblatt, que d'autres médias ont réimprimé. Valentin a déclaré que lorsque la génération des baby-boomers prendrait sa retraite au nombre d'un million, il n'y aurait que 500 000 employés sur le marché. On s'attend à créer 200 000 emplois supplémentaires, mais il y aura toujours une pénurie de 700 000 employés. En outre, il y a une tendance à ce que plus de personnes âgées qui prennent des pensions que de jeunes entrent sur le marché du travail.

Solutions à la pénurie de travailleurs

    Quelles sont les solutions pour fournir des employés au marché du travail alors qu'il manquera environ 700 000 travailleurs? Le chef de la SBA souligne que la meilleure solution serait que les femmes abandonnent un emploi à temps partiel et se mettent au travail à plein temps lorsque cela est possible, ce qui couvrirait certains emplois manquants. Mais cela ne sera pas suffisant et ce n'est pas une solution pour l'instant. Ce qui pourrait vraiment changer la situation, c'est l'immigration et l'afflux de travailleurs transfrontaliers. En particulier, permettre aux immigrés de prendre un emploi en Suisse couvrirait les lacunes du marché du travail.

Vote sur l'immigration

    Ces résultats sont particulièrement importants à la lumière du prochain vote du public en Suisse. Le 17 mai, il y aura un vote, conformément à la proposition du parti de droite, pour limiter l'immigration et faire marche arrière par rapport à l'accord avec l'Union européenne sur la libre circulation des personnes. Le parti de droite veut limiter de manière significative le nombre d'immigrants venant en Suisse pour travailler. Mais comme le prétend Vogt, sans immigrants, il n'y aura bientôt personne pour travailler dans le pays. Les immigrants et les travailleurs transfrontaliers sont nécessaires sur le marché du travail, en particulier ceux qui sont qualifiés. La Suisse est le pays le plus attractif pour les employés qualifiés, selon l'indice Global Talent Competitiveness.

Autres enquêtes

    Les estimations du SBA sont les plus pessimistes. Un précédent sondage réalisé par la banque suisse UBS avait indiqué que l'écart des travailleurs serait de 500 000 employés dans dix ans, ce qui représenterait 10% de la population en âge de travailler en 2030. Les branches les plus touchées seraient techniques: IT , l'ingénierie, etc., où il y a encore aujourd'hui pénurie de personnel. Il y aurait beaucoup d'emplois créés dans l'industrie des employés manuels, par exemple les travailleurs de la santé. Mais l'autre enquête publiée en novembre dernier affichait des chiffres plus proches des chiffres de la BNS.

ExchangeMarket.ch
ExchangeMarket.ch