menuclose

ACTUALITÉS

ACTUALITÉS
La chute de l’euro après la réunion de la BCE

La chute de l’euro après la réunion de la BCE

27 July 2018

Le taux de change de l’euro a chuté jeudi après la décision de la Banque centrale européenne de continuer sa politique monétaire malgré les espoirs des investisseurs. La stratégie des taux d’intérêt bas ne sera pas changée dans l’avenir proche. Le dollar américain en hausse vendredi.

La BCE garde son cap

 

La Banque centrale européenne a confirmé l’arrêt de son vaste programme de rachats d’actifs à la fin de l’année. L’institution a décidé aussi de maintenir ses taux au plus bas jusqu'à (au moins) l’été prochain. Mario Draghi, le président de la BCE, a déclaré lors de la conférence de presse que l’inflation régionale atteindrait l’objectif de 2% fixé par la BCE sans son intervention. Selon Draghi, l’augmentation des tarifs et des barrières commerciales pourrait nuire à l’inflation et l’éloigner de son niveau cible. Les investisseurs ont été déçus, car beaucoup ont décidé de vendre l’euro. En conséquence, le taux de change de la monnaie commune est tombé de 0,6% à 1,16580 USD. Il a baissé aussi contre le yen de 0,46% à 129,525 yens. L’euro a un peu gagné vendredi matin, compensant ses pertes. Le taux de change est resté stable à 1,1654 USD. Mercredi, les investisseurs attendaient  avec optimisme la rencontre entre le président américain Donald Trump et le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. Après, il s’est avéré que le taux de change de l’euro est resté  peu affecté par le menace d’une guerre commerciale entre les États-Unis et l’Europe. La politique monétaire interne et les affaires européennes l’ont influencé beaucoup plus.

 

Le dollar en hausse

 

Les difficultés de l’euro ont poussé le dollar américain cette semaine. La devise a grimpé toute la semaine atteignant vendredi record de cinq jours. Vendredi, le billet vert a gagné 0,4% contre le panier de ses principales devises concurrentes. Son indice était à 94,796.  Le rendement du T-Bond fédéral à dix ans s’est approché au plus près des 3% en soutenant aussi la devise américaine. De bonnes données économiques concernant la progression de 1% des commandes de biens durables aux États-Unis et les résultats des demandes d’assurance-chômage ont permis de croire que le taux annuel de l’économie au deuxième trimestre aurait augmenté de 4,1%. Si cela est confirmé, l’amélioration par rapport au premier trimestre, où la croissance était de 2,0% sera énorme.

 

 D’autres actualités du marché des changes

 

Le dollar fort a également affecté la livre sterling, qui a chuté d’un demi-pour cent jeudi. Les négociations sur le Brexit aussi ne la laissent pas intouchée. L’incetritude concernant l’avenir et les conséquences du Brexit est si forte que même une hausse des taux d’intérêt prévue pour la semaine prochaine ne rend pas les investisseurs optimistes. La date limite de la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne s’approche et personne ne sait encore comment le commerce sera organisé. Vendredi, la livre est restée stable face au dollar avec 1,3123 $. Quant au dollar australien, il a grimpé de 0,2% à 0,7392 $, après ses problèmes de mercredi et de jeudi. Mercredi, le taux de change du dollar australien par rapport au dollar américain était en baisse de 0,2% à 0,7407 $ après la publication des données économiques sur faible inflation au deuxième trimestre.

 

Vous pouvez toujours comparer le taux de change actuel de l’euro et du franc suisse à ExchangeMarket.ch. Utilisez notre convertisseur de devises en ligne pour comparer les taux de change et  trouver le meilleur taux de change de l’euro. Inscrivez-vous en ligne pour acheter l’euro ou vendre le franc suisse à Exchange Market. C’est gratuit! Vous pouvez changer de petites sommes à partir de 100 euros au meilleur taux de change EUR en Suisse.

Exchangemarket.ch
Exchangemarket.ch