menuclose

ACTUALITÉS

ACTUALITÉS
La BNS annonce 21 milliards de bénéfice pour 2020

La BNS annonce 21 milliards de bénéfice pour 2020

19 January 2021

La Banque nationale suisse (BNS) a informé que son bénéfice attendu pour 2020 est de 21 milliards de francs, en raison de la hausse des cours des actions qui a entraîné une augmentation de la valeur de ses investissements en devises.

La BNS publiera des bénéfices pour 2020

                La Banque nationale suisse devrait enregistrer un bénéfice pour toute l'année 2020 de 21 milliards de francs (environ 23 milliards de dollars selon le taux de change moyen). Le bénéfice de 13 milliards de francs a été réalisé sur les investissements en devises, que la BNS a réalisé l'an dernier en grand nombre en raison du très bon taux de change du franc suisse. En outre, 7 milliards de francs ont été gagnés grâce à une meilleure évaluation des avoirs en or. La BNS possède 1 040 tonnes d'or. Le bénéfice de 21 milliards de CHF pour 2020 est inférieur à celui de 2019 de 48,9 milliards de CHF, car le taux de change plus faible du dollar a réduit les gains des investissements libellés en USD lorsqu'ils sont transférés en francs. Grâce à ces bénéfices, la BNS sera en mesure de distribuer 4 milliards de francs à la Confédération et aux cantons suisses, comme elle l'a fait l'année précédente. La répartition des bénéfices de la BNS est régie par une convention conclue entre la banque et le ministère suisse des Finances - pour les années 2016-2020, un minimum de 1 milliard de francs doit être versé aux cantons et au gouvernement si les réserves sont positives. Pendant ce temps, le dividende proposé est de 15 CHF par action, le maximum autorisé par la loi.

Un franc suisse fort génère des bénéfices

                La BNS n'a pas pour objectif de faire des profits. Son objectif principal est de garantir une inflation au niveau souhaité, de garantir la stabilité des prix et de soutenir également l'économie suisse. La banque s'est récemment beaucoup concentrée sur le fait d'empêcher le taux de change du CHF de devenir trop élevé. Le CHF surévalué nuit aux exportations suisses et à l'économie dans son ensemble. Au moment de la pandémie, les investisseurs ont décidé d'acheter des francs suisses plus souvent qu'auparavant, ce qui déclenche son bon taux de change. Le franc suisse est considéré comme l'un des principaux actifs refuges. La BNS a effectué de nombreuses interventions sur le marché des devises l'an dernier en réponse à une forte demande de CHF. Les nouveaux investissements en devises étrangères, également en actions libellées dans d'autres devises, ont pris de la valeur au fil du temps, et donc de nouveaux bénéfices. La même situation était avec les positions or de la BNS dont la valeur a augmenté pendant la pandémie COVID-19. Ce sont les facteurs qui ont soutenu les profits. Depuis 2008, les bénéfices de la BNS ont fortement augmenté, ce qui s’explique par les experts par le nombre croissant d’interventions de la banque.

Interventionnisme de SNB

                L'année dernière, la banque centrale suisse a intensifié son action sur le marché des devises pour tenter d'arrêter la surévaluation du CHF. Selon les rapports, il pourrait détenir jusqu'à 770 milliards de francs de devises étrangères acquises via son programme d'intervention. Son portefeuille composé uniquement d'actions étrangères vaut environ 150 millions de francs, ce qui signifie que la principale banque suisse est à la huitième position sur la liste des plus grands investisseurs individuels en actions d'entreprises au monde. Les lourdes interventions sur le marché des taux de change ont entraîné des problèmes pour le pays, car il a été inscrit à la fin de l’année dernière sur la liste des manipulateurs de devises du Trésor américain. Cependant, les responsables politiques de la BNS refusent de reconnaître cette étiquette et s’engagent à continuer d’intervenir.

ExchangeMarket.ch
ExchangeMarket.ch