menuclose

ACTUALITÉS

ACTUALITÉS
Essai réussi de monnaie numérique par les banques centrales de France et de Suisse

Essai réussi de monnaie numérique par les banques centrales de France et de Suisse

08 December 2021

La Banque de France et la Banque nationale suisse ont mené avec succès un essai d'opérations de change avec des monnaies numériques.

Un essai réussi
    La Banque de France et la Banque nationale suisse ont informé qu'elles ont mené un essai de transactions sur les taux de change avec l'utilisation de monnaies numériques. L'expérience aurait permis aux deux institutions d'avoir un aperçu "formidable" de cette nouvelle technologie. La BoF et la BNS travaillent ensemble sur les premiers paiements numériques transfrontaliers en Europe. Ce projet innovant, de type fintech, s'appelle Jura, du nom de la chaîne de montagnes située à la frontière des deux pays. Outre les deux banques centrales, la Banque des règlements internationaux, UBS Group AG, Credit Suisse, Natixis SA et d'autres investisseurs participent au projet. L'idée derrière cette initiative numérique et fintech est d'examiner de plus près les possibilités d'émission, de transfert et de remboursement de billets de trésorerie français symbolisés d'une valeur de 200 000 euros (environ 226 090 dollars au dernier taux de change moyen) entre les institutions financières suisses et françaises. C'était la première fois qu'un franc suisse numérique et un euro numérique étaient testés. Le résultat a montré qu'il était possible de régler les transactions en taux de change entre l'euro et le franc suisse par l'intermédiaire des CBDC. Il a également confirmé qu'il était possible d'émettre, de racheter et de transférer des billets de trésorerie français libellés en euros entre des institutions financières suisses et françaises.

Beaucoup de travail en perspective
    Bien que l'essai ait été concluant, les banques ont déclaré qu'il ne conduirait pas immédiatement à l'émission de CBDC. "Le projet Jura confirme qu'une CBDC de gros bien conçue peut jouer un rôle essentiel en tant qu'actif de règlement sûr et neutre pour les transactions financières internationales", a déclaré Benoît Coeuré, responsable du Hub Innovation à la Banque des règlements internationaux. Tandis que Sylvie Goulard, sous-gouverneur de la Banque de France, a ajouté que : "Nous sommes heureux que cela ait fonctionné, mais nous avons encore beaucoup à faire. Nous voulions transférer de l'argent d'un pays à l'autre et dans l'autre sens, et nous y parvenons." Andrea Maechler, membre de la direction générale de la BNS, affirme que certaines questions doivent encore être étudiées, comme l'évolutivité de la plateforme technologique, tout en ajoutant : "Nous n'en sommes encore qu'au début". "La BNS n'a pas l'intention d'émettre une CBDC d'aucune sorte" - a également déclaré Maechler.

La monnaie numérique dans le monde
    Les essais de CBDC menés par la France et la Suisse ne sont que les derniers tests effectués par les banques centrales sur les crypto-actifs. Les autorités monétaires du monde entier ont étudié comment la popularité croissante de la monnaie numérique peut influencer le système financier traditionnel. La Banque populaire de Chine pourrait bientôt devenir la première grande banque centrale à émettre une version numérique de sa monnaie, arrimée au taux de change de la monnaie traditionnelle. L'idée est de suivre le rythme et de prendre le contrôle d'une économie chinoise qui se numérise rapidement.

www.exchangemarket.ch
www.exchangemarket.ch